Suite – 13 – CLAP SPECIAL


 
Blier fit un tas d’essais, une cinquantaine environ, sans trouver l’interprète idéal. Miou-Miou, qui avait été engagé pour le role féminin du film, suggéra à Blier d’essayer tout de mème Patrick Dewaère  »on etait tellement surs, l’un et l’autre, que je n’étais pas le personnage » dit Dewaère,  »qu’on y pensait mème plus. J’ais quand mème passé les essais, avec succés, puisque le lendemain, il m’a téléphoné pour me dire O.K. on y va ! J’étais vachement fier, tu parles !  ».
Patrick Dewaère, un peu moins connu que Depardieu, jouera dans ce film, le role de Pierrot, l’élements qui relance les évènements dans le couple de loubards qu’il forme avec Jean-Claude. Il est le plus passionné, et le plus fou. Le texte qu’il doit dire n’est pas des plus faciles, souvent argotique, il ne comporte qu’assez rarement des moments ou l’acteur peut laisser libre court à son imagination. Ce qui n’empèchera pas Dewaère de se faire singulièrement remarquer par la critique et les spectateurs. Son jeu sera aidé par l’esprit de camaraderie qui régnera sur le plateau, ainsi que l’ambiance de folie, pas toujours trés drole pour Bertrand Blier, souvent victime du climat du film, comme s’en explique Dewaère :  » Le tournage des Valseuses » dit-il  »avait été fou, oui… mais pas spécialement joyeux, faut pas croire ! Pendant le tournage, il y avait chez tout le monde, une nervosité incroyable. Chacun jouait une carte importante, quand mème ! Blier, Gérard, Miou-Miou, Nuytten à la lumière, pour nous tous, c’était vraiment la première grande chance. Parce que c’est toujours pareil quand on fait un premier grand film, on ne sais jamais si on va en refaire un autre ! Alors forcément, le reflexe que nous avions tous, etait de donner le maximum de ce qu’on avait, tout, tout…. A l’époque quand on s’engueulait avec Blier, Gérard et moi, on lachait pas le morceau ! Je ne me disais pas comme maintenant : Ah bon, il veut ça ? O.K. Je le ferais dans un autre film ! Tant pis pour lui !  »Hou là là, non ! Sur les Valseuses on ne lachait pas le morceau ! il y avait parfois une tension terrible… Bertrand avait failli quitter le tournage trois ou quatre fois…. ». 
Publicités

Laisser un commentaire si un article vous plait

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s