Suite – 14 – CLAP SPECIAL


 
Jean-Claude et Pierrot, avait tellement perturbé Depardieu et Dewaère, qu’ils n’arrivaient plus à sortir de leurs roles.  »Les gars des Valseuses » dit Dewaère  »nous ont tellement imprégnés Depardieu et moi-mème, que mème aprés le film, on s’amusait à offusquer les passants dans la rue; mine de rien, on constatait alors combien on avait joué nature ».
Patrick Dewaère avec ce film devait s’ouvrir les voies du  »Box office » et par conséquent, des roles plus intéressant, plus dignes de ses aspirations pas encore avouées… Les Valseuses devaient faire en un an d’exploitation, 15 millions de francs de recette, rien qu’en France, ce qui représente un chiffre d’affaire considérable pour un film français. Pourtant l’auteur du film ne croyait pas trop à son succés, comme le confirme Dewaère :  »Tu parles, moi,  »Les Valseuses », je l’avais dans la tète ! J’arrétais pas de dire à Blier :  »Ce film là, c’est 500 mille entrées ! ». Blier disait :  »peut-ètre 350 mille, ce serait bien ! ».  »Moi j’étais sur que ça allait marcher. Il faut pas aller chercher midi à quatorze heures. Dés que c’est marrant et pas con, normalement, hein, ça marche… ». Aprés le succés immence du film, Dewaère ne reçut aucune proposition :  »Dans ce metier, il faut toujours prouver ! » dit-il.  »Aprés les Valseuses, j’avais rien prouvé ! J’étais remarqué, oui, mais c’est tout ! »
Publicités

Laisser un commentaire si un article vous plait

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s