Suite – 20 – CLAP SPECIAL


 
DEWAERE se montrera enthousiaste tout au long de l’élaboration de l’oeuvre. Il donnera comme d’habitude le meilleur de lui-mème. Maurice DUGOWSON sera toujours ébloui par la surprise que lui réservera scène aprés scène son interprète favori.  »Avec Patrick, dit-il, ce qu’il y a de passionnant quand il aborde un personnage, c’est qu’il le met complètement à plat. Il veut comprendre les ressorts. Dans  » F. comme FAIRBANKS  », il y a une scène dans le lit avec MIOU-MIOU. Il m’a demandé " pourquoi dans le lit  ?  », et si j’étais par terre ? ». Il t’oblige à aller plus loin, cela mène parfois à des impasses, c’est passionnant, cela tient toujours en éveil. J’ai dit plusieurs fois non…. Lui suggère, il propose un truc, et l’on voit si c’est interessant. Il est vigilant. Patrick est un collaborateur trés enrichissant, cela permet de ne pas se laisser aller à des facilités, parce qu’il faut aller vite ou parce que cela va ètre coupé  ».
" F. comme FAIRBANKS " restera le premier  » vrai  » grand role de Patrick DEWAERE ou, il s’impliquera à fond. La  » réalité-fiction et la fiction du film  » FRAGMAN- FAIRBANKS se confondent avec DEWAERE-DEWAERE. Les critiques seront dithyrambiques. On lira notamment dans le  » Nouvel Observateur  » du 3 mai 1976 :  »…. Patrick DEWAERE, qui réussit à ètre Errol FLYNN, James CAGNEY et Clark GABLE, tout en restant lui-mème, c’est à dire un fabuleux acteur …. »
Publicités

Une réponse "

Laisser un commentaire si un article vous plait

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s